Pyrotechnie : Que faire des engins de détresse périmés ?

Bon sang, mais que faire de mes engins de détresse ??

Les feux à mains rouges, c’est chouette, c’est beau ! Et on en voit plein une fois tous les 4 ans lors des retours glorieux des héros du Vendée Globe. Mais une chose est sûre, ces produits sont remplis de matières dangereuses ET polluantes.

Heureusement, il existe un éco-organisme qui s’appelle PYREO qui prend en charge la collecte et le traitement des feux de détresse.

Dans cet article, nous présenterons l’éco-organisme et son fonctionnement, puis nous donnerons quelques éléments chiffrés des volumes à traiter et pour conclure, nous parlerons de la collecte pour vous en tant qu’usagers.

Qu’est PYREO ?

En 2015, c’est la Fédération des Industries Nautiques (FIN) qui a crée l’APER PYRO. Et c’est en décembre 2015 que le Ministère de la transition écologique a agréé l’éco-organisme. Son objectif est de répondre à l’obligation des metteurs en marché de prendre en charge la fin de vie de leurs produits pyrotechniques. L’APER PYRO a agi pendant 6 ans spécifiquement pour le monde de la plaisance

L’aventure se poursuit avec un périmètre élargi depuis le 1er janvier 2022.

A cette date, PYRéO est devenu le nouveau nom de l’éco organisme dédié à la collecte et au traitement des engins de signalisation de détresse. On parle là des fusées de détresse à mains, fumigènes et fusées parachutes. Les contenants des produits usagés entrent également dans le périmètre d’activité de PYRéO

Et désormais, les produits collectés et traités par PYRéO pourront être issus de différents segments d’utilisateurs. Les segments sont : la plaisance, la marine professionnelle, le ferroviaire et tout autre domaine utilisant des engins de signalisation de détresse.

Comment le système fonctionne ?

Depuis le 1er janvier 2022, les vendeurs de pyrotechnies doivent reprendre les engins de signalisation de détresse utilisés, périmés, ou tout simplement dont les détenteurs souhaitent se défaire. Les contenants des produits usagés entrent également dans ce périmètre.

En clair, tous les vendeurs doivent accepter votre pyrotechnie puis réaliser auprès de PYRéO des demandes de prise en charge dès lors que le volume dépasse 10kg. Pyréo mandate alors un transporteur et confie les produits à des unités de traitement spécialement sélectionnées.

Quant au financement de PYREO, il repose sur l’éco-participation versée par chaque metteur sur le marché au regard des ventes de produits réalisées l’année précédente. En 2021, cela représente un budget de 487 000 euros.

Quelles sont les données du marché ?

Comme le montre les graphiques suivants, il y a entre 60 et 70 tonnes de produits mis sur le marché chaque année depuis 2015.

Sur ce volume, seulement 20 à 30 tonnes sont collectées, soit moins de la moitié.

La moitié non collectée est donc oubliée dans un garage, jetée dans des poubelles classiques ou pire, jetée à la mer, possiblement par fainéantise mais surtout parce que les usagers ne connaissent pas les possibilités de dépose facile que propose le système développé par PYREO. C’est le but de l’article que de faire connaitre l’éco organisme.

Comment fonctionne la collecte ?

C’est très simple :

  1. Rapportez vos feux de détresse dans votre magasin
  2. Pyréo organise et assure le service de collecte
  3. Un transporteur agrée réalise l’acheminement
  4. Un centre de traitement autorisé détruit les produits, sans nuisance pour l’environnement.

Egalement, vous pouvez télécharger la brochure Pyreo concernant la collecte par ce lien : brochure

Pour aller plus loin :
– le site internet de l’éco-organisme : https://www.pyreo.fr/
– l’arrêté d’agrément du 13 juillet 2022 : https://lnkd.in/efJF2rj4

Alors n’hésitez plus, rapporter vos feux de détresse !

Merci pour votre attention

Paul ASQUIER, directeur général Ouest Sécurité Marine

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Prendre rendez-vous

Que vous soyez en recherche d’informations ou en recherche d’un produit, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations sur notre expertise maritime